Créer un site internet

Déclaration du Front de Gauche 85

Le Front de gauche 85, en route pour les élections municipales.

Déclaration de la coordination départementale du Front de gauche sur les élections municipales des 23 et 30 mars prochains.

La Roche-sur-Yon le 3 février 201

Le Front de gauche en Vendée (PCF, PG et Gauche citoyenne) apporte son soutien aux listes qui se réclament des orientations décidées par la coordination départementale du Front de gauche en juillet 2013, à savoir :

  • Elire des équipes municipales qui s’occupent réellement des affaires de la commune et de sa population.
  • Instaurer durablement la démocratie.
  • Défendre des projets municipaux qui répondent à cette exigence « D’abord l’Humain pour ma ville », « D’abord l’Humain pour ma commune ».

Ces élections interviennent dans un cadre institutionnel bouleversé avec la création de grandes métropoles au pouvoir accru, la remise en cause de l’autonomie communale, les attaques en règle contre les départements, le redécoupage des cantons fait de façon partisane et l’idée de fusion des régions. En agissant de la sorte le Président de la République et son gouvernement visent à affaiblir par tous les moyens dont ils disposent la souveraineté populaire. Le bouleversement en cours de l’organisation territoriale se fait sans consulter les citoyens. Face à ce déni de démocratie il faut des élus qui soient « solides », qui ne cèdent pas aux sirènes des « petites baronnies ».

Par ailleurs, le premier ministre vient d’annoncer une baisse sensible des dotations de l’Etat. Il s’agit purement et simplement d’encadrer fortement l’action des collectivités territoriales, dont précisément les communes, comme le préconisent la Cour des comptes et la Commission de Bruxelles. C’est un renforcement de l’austérité sur tout le territoire qui se dessine. Là encore il faudra des élus capables de dire « Non », haut et fort. Il y en a franchement assez des politiques d’austérité et de cadeaux au patronat, qui ne règlent rien et surtout pas la question de l’emploi.

La commune, ce doit être un espace pour de nouvelles solidarités face à la grave crise sociale et économique. Les élus du Front de gauche agiront pour la défense et le développement de l’emploi, des services publics, pour la mise en œuvre de politiques tarifaires responsables capables de s’attaquer aux graves inégalités actuelles. La gratuité sera accordée dans certains domaines comme celui de l’eau, qui doit devenir « Régie publique » ; celui encore des transports, de la santé…Le service public communal sera développé, garant de l’égalité, moteur de transformation et de droits nouveaux pour que la vie change enfin.

Nos communes doivent aussi être résistantes et innovantes face à la crise écologique. Les élus du Front de gauche défendront concrètement des politiques nouvelles d’énergies alternatives, de traitement et recyclage des déchets, de mobilité durable, de construction et rénovation de logements et d’équipements, de gestion économe des ressources naturelles et des énergies, de respect et de défense des biodiversités. Les populations seront associées à ces choix de civilisation, le référendum d’initiative locale sera largement utilisé, afin de redonner aux citoyens le moyen de prendre le pouvoir. En Vendée c’est une nouvelle génération de maires et d’élus, dont de nombreuses femmes, qui va arriver dans les Conseils municipaux. C’est vraiment l’occasion d’inaugurer de nouvelles pratiques démocratiques et citoyennes.

La Vendée se prépare à accueillir des dizaines de milliers d’habitants supplémentaires. Il y aura un besoin impérieux de dépenses nouvelles. Va se poser la question des moyens financiers de chacune de nos communes pour faire face à cette « révolution démographique ». Les élus du Front de gauche seront des points d’appui importants pour lutter contre le « régime sec » que l’Etat veut imposer, pour lutter contre la domination des marchés financiers, pour refouler les prétentions des grandes entreprises toujours en situation d’exigence de nouvelles aides ou subventions. Il faut des élus du Front de gauche qui créent un nouveau rapport de forces avec le système financier et bancaire, y compris avec la Caisse des Dépôts et Consignation. Il y a besoin d’argent pour investir et créer de la richesse. Cet argent ne peut plus être pris dans la poche des ménages. Les élus du Front de gauche mèneront toutes les batailles nécessaires pour obtenir une grande réforme fiscale et une autre utilisation de l’argent. C’est par là que passe l’efficacité.

A la Roche-sur-Yon, aux Sables d’Olonne, à Fontenay-le-Comte, Olonne-sur-Mer, Saint-Hilaire-de-Riez entre autres, des listes initiées par des militantes et militants ou sympathisants du Front de gauche s’annoncent aujourd’hui. Elles participent de tous ces grands objectifs. Elles sont largement ouvertes aux hommes et aux femmes de progrès. Elles ont donc le soutien de la coordination départementale du Front de gauche.

Pour le second tour de ces élections, si second tour il y a, les candidates et candidats de ces listes soutenues par le Front de gauche décideront démocratiquement de leur prise de position. Ce qui les guidera c’est l’intérêt des populations, la réponse à leurs besoins. Il est clair que l’alternative ce n’est ni la droite, ni l’extrême-droite. Un vote fort et nombreux au premier tour sur les listes présentées ou soutenues par le Front de gauche représente la garantie pour les citoyennes et citoyens d’être associés, écoutés et défendus en toute circonstance.